[BILAN] Open Bidouille Camp Auxerre

Le 24 septembre dernier se déroulait le deuxième Open Bidouille Camp au Silex à Auxerre.

 

Voici mon humble compte-rendu :p

La bricole, la bidouille et du lien social

Alors l'OBC c'est quoi ? Un "salon" de la bricole, de la bidouille, du recyclage et un peu de technologie.

 

En effet, j'ai pu voir plusieurs types de stands : les réparateurs-bidouilleurs, les technicos et d'autres associations défendant des causes diverses.

 

Voici les principaux stands qui étaient présents :

P 20160924 135734 P 20160924 135737

 

Le Repair Café et la JCI

Avec eux, l'OBC prend tout son sens : la bricole et la bidouille pour réparer les objets du quotidien.

 

Tout y passe : cafetières, imprimantes, barbecues électriques, ...

Il y avait même la possibilité de venir faire réparer ses appareils directement à l'OBC !

Toute tâche est bénévole, et je compte même participer à cette association, notamment pour tout ce qui est informatique (évidemment).

 

En ce qui concerne la JCI (Jeune Chambre Economique Française), elle a pour mission d'offrir aux jeunes des opportunités de développement en leur donnant la capacité de créer des changements positifs. Je vais aussi me rapprocher de cette organisation, qui me semble très prometteuse !

 

Pour les contacter, passez par Facebook : Repair Café d'Auxerre et JCI

FabLab et Icaunux

Pas mal de choses à dire sur le FabLab. En effet, j'ai vu beaucoup de créations originales, comme ce Minitel relancé à la sauce Raspberry Pi pour faire de l'affichage, notamment un texte qui défile concernant le FabLab.

P 20160924 142704

 

J'ai aussi pu voir un système d'anciens lecteurs de disquettes qui formaient un instrument de musique d'un nouveau genre. En voici un exemple en vidéo (normalement c'est la Marche Impériale de Star Wars, mais le son ne rend pas si bien que ça)

 

 

Autrement, j'ai pu aussi regarder un vrai système ferroviaire, géré par de l'Arduino (cousin du Raspberry Pi), et qui recréé parfaitement les systèmes ferroviaires actuels, avec les feux tricolores et toute la signalisation. On pouvait même conduire un train avec un volant provenant d'un TGV désaffecté !

P 20160924 145636

Quant à Icaunux, j'ai longuement parlé avec le président de cette association qui promeut les logiciels libres et un autre adhérent (dont je ne connais ni son nom ni sa fonction, désolé ^^). Cette association permet, par le biais de son local et de son forum, d'avoir les dernières actualités concernant le monde du libre, mais aussi un système d'entraide. Sur leur stand, j'ai pu essayer plusieurs suites libres, notamment "GCompris", une suite logicielle destinée aux enfants de 3 à 10 ans, mais aussi un sempiternel Raspberry Pi 3 (je n'avais vu que le 1 et le 2 avant) et une classique version d'Ubuntu.

 

Grâce à eux, j'ai pu connaitre la SCANI, un fournisseur d'accès à Internet collaboratif, qui fonctionne sur un système d'antennes semblables aux antennes rateaux sur les toits des maisons (d'ailleurs, elles se fixent sur celles-ci), le tout pour un débit descendant aux alentours de 25 Mbps et un abonnement de 30€ par mois. Une bonne solution pour les "oubliés" de l'internet haut débit (dont je fais partie).

Les autres stands

Je vais tout d'abord apposer une mention spéciale pour un stand qui m'a beaucoup marqué, celui de l'association "Ensemble pour voir 89". En effet, seule la composante "bidouille" rentre en compte ici, car l'association sensibilise aux mal-voyants. Plusieurs animations étaient proposées, notamment un "jeu" à l'aveugle, où il fallait retrouver quel objet se trouvait dans une boîte noire, où seul le toucher n'était accessible. Un quasi sans faute plus tard, j'ai pu passer à la seconde animation, une immersion complète dans la peau d'un mal-voyant (aveugle totalement).

 

Affublé d'un masque et d'une cane, j'ai déambulé dans le salon sans aucune vision, avec pour seule aide la compagnie d'une membre de l'association. On se dit que c'est très facile, mais il faut avoir une concentration totale, entre les bruits et la gestion de la canne (et évidemment éviter de se prendre les pieds quelque part). En point d'orgue de cette animation : un dressage de table (assiette et couverts) avec en bonus le remplissage d'un verre d'eau. Je peux vous dire que ce n'était pas une mince affaire !

 

Ce stand m'a beaucoup marqué, et je ne peux que souligner l'extrême gentillesses de toutes les membres présentes à ce moment-là, j'ai passé un très bon moment avec elles !

 

P 20160924 152040

 

Pour les rejoindre sur Facebook : c'est ici.

 

Autrement, dans le reste des stands, j'ai pu voir une association qui sensibilise sur le commerce équitable, une autre sur la fabrication et la réparation de drones, une autre qui propose la location d'outils et de machines pour diverses tâches (création d'objets par imprimantes 3D notamment) et de la création de meubles en palettes et en cartons, ainsi que de la fabrication de peinture naturelle à base de pomme de terre.

 

Bref, cette journée a été très intéressante, et je compte vraiment participer à la prochaine Open Bidouille Camp, d'une façon ou d'une autre. Cela m'a donné des idées pour mon entreprise, et même pour mon temps libre. J'espère aussi aller visiter une autre OBC, comme celle de Paris qui est bien plus grande.